Ce que veulent les journalistes

Selon une récente étude Babbler, la plupart des journalistes n’ouvriraient qu’une infime proportion de leurs mails. Paradoxalement, leur première source d’information reste Internet, mais ils plébiscitent davantage la qualité des communiqués de presse. L’enjeu de la communication aujourd’hui : leur procurer de nouveaux outils numériques, qui combinent informations fiables, à jour, et accessibilité digitale.

Les codes de la communication ont changé. La clé pour faire parler de son entreprise, c’est de délivrer aux journalistes les informations dont ils ont besoin, au bon moment. Pour cela, vous devez comprendre leurs attentes. Et leur objectif, c’est de partager des informations fiables et anglées avec leur audience, pas de faire votre publicité gratuitement. C’est pourquoi aujourd’hui les logiques de communication sont en perte de vitesse, et l’on voit de plus en plus des logiques d’information côté entreprises. Mais quel support privilégier ?

Internet et les mails en tête du classement

Selon une récente étude Babbler (la plateforme de relations presse), une majorité de journalistes (plus de 50%) consulte moins de 5% des mails qu’ils reçoivent. Cette étude, menée sur un échantillon représentatif de 157 journalistes et blogueurs interrogés à l’été dernier, révèle aussi pourtant que les mails arrivent en deuxième place des sources d’informations privilégiées par les journalistes (76%), derrière Internet (80%), qui reste la source incontournable. En troisième position viennent les événements (74%), les échanges avec les professionnels des relations presse (69%), les réseaux sociaux (60%), les newsletters (49%) et les outils en ligne (24%).

Les communiqués de presse plébiscités

Et pourtant, les communiqués de presse restent, malgré leur image parfois poussiéreuse, le contenu le plus recherché par les journalistes (à 80%), car considéré comme « le plus qualifié », selon l’étude. Les visuels sont eux plébiscités à 63%, devant les événements (60%), les interviews (45%), les enquêtes (39%), à égalité avec les vidéos (39%). Viennent ensuite les échantillons de produits (34%) et enfin les kits médias (7%). On voit par ailleurs que les rapports annuels ne sont pas cités par l’étude. L’étude révèle aussi que 50% des journalistes considèrent les échanges avec les services de relations presse « utiles ». Il y a donc une réelle attente d’informations transparentes provenant des entreprises.

Une vraie demande de nouveaux outils numériques

Ainsi, les journalistes ont besoin de l’accessibilité d’Internet, mais aussi du professionnalisme des service de communication. Noyés sous un flux d’informations continues, notamment avec l’omniprésence des réseaux sociaux, les journalistes ne sont pas réceptifs à des messages du type « nous sommes les meilleurs ». Surtout, un tiers des journalistes interrogés souhaitent disposer de nouveaux outils numériques « pour décrocher des exclusivités », selon l’étude Babbler. Ils ont de plus en plus besoin de trouver l’angle, l’information ou l’intervenant qui fera la différence dans un article. Ils se doivent de couvrir des secteurs de plus en plus complexes, dans un laps de temps de plus en plus court.

par Claire Estagnasié
À lire aussi
Découvrir

Les 10 formats éditoriaux essentiels en B2B

Pour engager le lecteur et doper votre communication B2B, votre stratégie de contenus doit être cohérente sur tous les canaux et inclure les bons formats éditoriaux. Il faut donc penser à jouer la diversité. Pour générer des leads (et même les convertir !), voici notre mini-guide pour s’y retrouver parmi les solutions éditoriales existantes.
par Laura Sarfati
Découvrir

Marques : comment établir une relation durable avec vos audiences

Durant la création d’un contenu, combien de fois vous êtes-vous demandé si votre approche du sujet était la meilleure ? Êtes-vous certain que celui-ci va capter l’attention de vos audiences ? D’ailleurs, les connaissez-vous vraiment ? Découvrez comment maximiser vos chances de les impacter positivement et de faire émerger les Brand Heroes qui porteront votre marque.
par Elisa Philippot
Découvrir

« Nous mettons la technologie au service de l’intelligence éditoriale »

The Editorialist était au salon All For Content, côté incubateur de start-ups. Solène Collignon, notre Directrice des Opérations, présente nos dernières actualités et notre parti-pris au sein d’un marché des contenus en pleine mutation.
par Solène Collignon
Recevez nos derniers articles par e-mail
haut de page