SEO et contenus de qualité : vos bonnes résolutions pour 2019

Seulement 7% des internautes vont au-delà de la 1ère page des résultats proposés par leur moteur de recherche, et le lien situé en 1ère position obtient 28% des clics*. Si le référencement naturel constitue l’un des leviers les plus convoités pour acquérir du trafic, il n’existe malheureusement pas de recette miracle pour figurer en tête de liste ! Malgré tout, la mise en place de bonnes pratiques, à réviser régulièrement au fil des modifications de l’algorithme, permet d’améliorer ce qu’on appelle le SEO Rank. Et parmi elles, les contenus occupent une place centrale. Tour d’horizon des bonnes résolutions à prendre pour rester dans la course en 2019.

1. Bien se situer au sein de la galaxie Google

Pour être bien référencé, il faut comprendre comment Google structure ses résultats. Sur certaines requêtes très concurrentielles, les pages de résultats sont découpées en différents niveaux d’information et les résultats « naturels » peuvent apparaître en-dessous de la ligne de flottaison. En tête d’affiche, les sites qui payent pour être référencés sur des mots-clés spécifiques. Ce sont les résultats liés au SEA « Search Engine Advertising ». Ensuite, les Google Box, des encadrés mis en avant qui donnent directement des éléments de réponse. Enfin, les résultats organiques, liés au SEO « Search Engine Optimization » : les pages pertinentes que suggère le moteur de recherche sur une requête. Avant de vous lancer, définissez à quel niveau vous souhaitez apparaître.

-> Ci-dessous, la 1ère page obtenue sur une requête populaire.

SEO Example
Au cœur du référencement, les informations que viennent chercher les internautes.

2. Optimiser le balisage de son site

2ème résolution : mettre en place la bonne infrastructure technique sur les plateformes qui accueillent vos contenus. Le balisage HTML fait partie de ces must-do : il faut qu’il soit propre et qu’il contienne des expressions clés, car ce sont des points de repères vitaux pour les robots d’analyse des moteurs de recherche. Les métadonnées sont également de bons champs d’optimisation, car Google les exploite pour les résultats de recherche. Vérifiez sur votre CMS s’il existe un plug-in pour optimiser cela. Globalement, tout ce qui permet d’orienter correctement d’aveugles robots (balises, sitemaps, bonnes structures d’URL, etc.) a un impact positif sur le référencement.

Une infrastructure technique est intrinsèquement liée aux contenus qui vont alimenter votre site, d’où l’importance de définir une stratégie éditoriale en amont.

3. Choisir ses combats

Au royaume du contenu-roi, une règle d’or à suivre : vous écrivez pour vos lecteurs, pas pour les moteurs de recherche. Mettre en place une stratégie éditoriale cohérente sur les audiences-clés que vous ciblez permet de concevoir des contenus pertinents sur le long terme. Les contenus que vous allez produire sont-ils adaptés à votre cible (clients, collaborateurs, partenaires, journalistes…) ? Un accompagnement / conseil éditorial peut vous aider à identifier les sujets précis sur lesquels se positionner, à définir votre rythme de publication, votre champ sémantique, les mots-clés en lien avec votre secteur d’activité, etc. Plus vous créerez de contenus à forte valeur ajoutée sur des mots-clés de niche, plus vos chances d’attirer du trafic très qualifié seront élevées.

4.Notoriété : place aux meilleurs contenus

Au même titre que la technique et l’éditorial, la notoriété de votre site est essentielle pour figurer dans les meilleurs résultats de recherche. Bonne nouvelle : le poisson ne se mord plus la queue. Il ne suffit plus d’être « connu » pour être bien référencé et donc gagner en notoriété. Aujourd’hui, les contenus d’un site jugé crédible qui ne retiennent pas l’attention des lecteurs (le fameux « Dwell Time ») redescendront rapidement. Récemment, Google a revu son algorithme « Rankbrain », en faveur des points suivants :

  • Le CTR (pour Click Through Rate, le taux de clic sur votre page dans les résultats de recherche) doit être supérieur à la moyenne pour rester bien référencé. Cette règle permet d’assurer une meilleure rotation du Top 10.

 

  • Le Dwell Time (temps passé sur la page de résultats avant de revenir sur les résultats Google). Sur les contenus de qualité bien référencés, cela correspond au temps qu’il faut pour lire l’article, vidéo comprise. C’est pourquoi les articles longs et précis performent de mieux en mieux (environ 1 500 – 2 000 mots, pour un temps de lecture supérieur à 3 minutes).

 

5. Avoir conscience que la taille est un atout

En 2019, ce qui s’approche de l’idéal ressemble à des titres courts et accrocheurs pour inciter à cliquer, suivi d’un article long et dense. Des articles longs, fouillés, experts, qui citent leurs sources et apportent une information utile et approfondie à ses lecteurs, valent mieux qu’un saupoudrage d’articles courts. Par définition, un article approfondi est plus susceptible de retenir l’attention de l’internaute, et donc le temps de lecture et le Dwell Time augmentent. De plus en plus d’entreprises créent justement leur propre média digital ou blog pour proposer des contenus journalistiques à forte valeur ajoutée sur leurs secteur et thématiques de prédilection. L’objectif est alors de faire rayonner des contenus experts réellement utiles pour les professionnels à qui ils s’adressent. 

6.Faire partie d’un écosystème de qualité

Pour accroître sa notoriété, il faut créer des ponts avec d’autres sites web et montrer aux moteurs de recherche que l’on fait partie d’un écosystème de contenus de qualité. La diversité et la popularité des liens entrants et sortants sur vos pages sont à cet égard essentiels. C’est un travail au long cours, qu’il faut mener sur 3 fronts : (i) s’assurer d’avoir des liens qui pointent vers votre site, en provenance de sites qui eux-mêmes font autorité, (ii) créer un maillage interne entre les pages de votre site, en créant des portes d’entrées vers des articles associés, et (iii) insérer des liens vers des sites externes permettant à vos lecteurs de trouver directement ce qu’ils pourraient aller chercher ailleurs. L’utilisation de la Search Console peut vous aider à y voir plus clair et améliorer votre performance.

7. Enrichir ses contenus de formats multimédias

En 2019, difficile de passer à côté des formats multimédias (vidéos, infographies, podcasts, photos…). Ajouter des vidéos et formats interactifs dans vos articles est devenu gage de qualité et cela allonge le temps de lecture, KPI clé pour les moteurs de recherche. Outre la production de ces contenus, quelques astuces permettent de les intégrer facilement dans vos articles. Pensez notamment à « l’embed. » Cette fonctionnalité permet d’intégrer nativement dans vos articles de nombreux formats interactifs sans saturer vos serveurs (SoundCloud, liens YouTube, Google Maps, des posts Twitter…). Pour les visuels et photographies, n’oubliez pas d’ajouter systématiquement les métadonnées (titre, description de l’image, source, crédit…) afin de booster votre présence sur Google Images.

Parmi les formats stars, la vidéo va continuer sur sa trajectoire en 2019 et agir directement sur le référencement

8.Des contenus faits pour être lus… partout

En France, 55% des internautes naviguent sur mobile. Les contenus doivent être lisibles sur toutes les tailles d’écran et tous les appareils (ordinateur, tablette, mobile). L’ergonomie de lecture est devenue aussi importante que le fond. Il faut penser « Responsive & mobile-first ». Le temps de chargement des pages est aussi un critère clé de performance selon Google, qui a même développé depuis quelques années un projet spécifique (AMP) pour permettre un affichage des pages très rapide. L’outil Test my Site permet de recevoir des conseils pour optimiser votre temps de chargement sur mobile.

Médias
De l’importance d’être lu sur ordinateur, tablette, mobile… et tous les (futurs) objets connectés

 

En matière de référencement, des contenus de qualité, lisibles et accessibles partout, auront donc bien plus de chance de se démarquer. Inutile de tenter de duper les algorithmes des principaux moteurs de recherche, en constante évolution pour s’adapter aux nouveaux usages. La recherche vocale va être un nouveau champ d’investigation et impliquer de nouvelles règles dans les années à venir. Nos maîtres mots pour 2019 : Rester aux aguets, s’armer de patience, et publier d’excellents contenus… – il n’est jamais trop tard !

Pour aller plus loin : voir l’infographie complète de Brian Deans « Anatomy of a Perfectly Optimized Page »

Commandez dès aujourd’hui sur The Editorialist votre média digital 100% optimisé SEO !

* Source : Search Engine Land 

par Solène Collignon
À lire aussi
Découvrir

Stratégie de contenus : top 5 des bonnes pratiques pour améliorer l’expérience de votre lecteur

À l’heure de l’hyper-choix, difficile de capter l’attention du lecteur. Adapter le service éditorial rendu et son support à la cible, sans tomber dans les banalités, en adoptant le bon degré de technicité, est indispensable. Explications avec Cyrille Frank, Directeur de l’ESJ-Pro Paris et Daniel BÔ, Président du Brand Content Institute, les animateurs de la conférence « L’UX éditorial au …
par Laura Sarfati
Découvrir

Inbound marketing : n’ayez pas peur d’affirmer votre expertise

Se contenter de vanter vos mérites, qui sont sans doute très grands, peut être tentant, mais probablement insuffisant pour remplir vos objectifs marketing. Pour générer des leads, améliorer votre image de marque ou encore fidéliser vos clients existants, partagez votre expertise et vos insights dans un livre blanc, un article de blog ou même votre propre média digital ! Voici …
par Laura Sarfati
Découvrir

SEO et contenus de qualité : vos bonnes résolutions pour 2019

Seulement 7% des internautes vont au-delà de la 1ère page des résultats proposés par leur moteur de recherche, et le lien situé en 1ère position obtient 28% des clics*. Si le référencement naturel constitue l’un des leviers les plus convoités pour acquérir du trafic, il n’existe malheureusement pas de recette miracle pour figurer en tête de liste ! Malgré tout, la mise en place de bonnes pratiques, à réviser régulièrement …
par Solène Collignon
Recevez nos derniers articles par e-mail
haut de page